Psychothérapie et méditation — un article de Christine Lebocq

Psychothérapie et Méditation — Similitudes et Complémentarités

L’association de la psychothérapie et de la méditation vous surprend-elle ? Pour certains, cette phrase n’éveille aucune réaction. Pour d’autres, l’évidence tombe sous le sens. Pour d’autres encore, leur attention semble mobilisée, comme l’intuition de quelque chose d’important…

Mais en quoi la psychothérapie et la méditation sont-elles reliées ?

Tout d’abord, ces approches contribuent toutes deux à s’occuper de soi et elles amènent à porter de l’attention à la relation que chacun d’entre nous entretient avec lui-même. Elles favorisent de ce fait la confrontation à sa réalité personnelle.

Ainsi, lorsqu’une personne passe la porte d’un cabinet de psychopraticien, elle s’y présente généralement insatisfaite de sa vie et elle évoque des difficultés, quelles qu’elles soient, contraires à son épanouissement. Ce qui amène à la pratique de méditation est généralement formulé différemment : trouver davantage de tranquillité, de paix dans son quotidien et/ou contacter des aspects de soi inconnus ou inaccessibles jusque-là. Dans les deux situations, la personne cherche à dépasser ce qui entrave, ce qui fait obstacle à sa joie, son liberté, son bonheur.

Et pour cela, le non jugement retrouvé en psychothérapie comme en méditation prend toute son importance en procurant la sécurité nécessaire pour aborder l’essentiel ; c’est-à-dire ce qui se manifeste et cherche à être identifié. Les pensées diverses du méditant ou les croyances inappropriées de celui qui cherche à se clarifier sont à connaître pour que l’un et l’autre deviennent davantage acteur et auteur de sa vie ; chacun ayant à développer la curiosité de ce qui est et de ce qui conditionne sa relation à lui-même et à son environnement.

Orienter davantage de conscience vers soi affine l’observation et le repérage d’habitudes et de comportements répétitifs et contribue à prendre du recul. Cette distanciation est facilitée autant par la pratique de méditation que par l’accompagnement psycho-thérapeutique. Cette mise à distance contribue également à découvrir la manière personnelle de vivre ses émotions et de redonner à chacune son importance et sa place dans l’expérience vécue. Informatives, elles sont indispensables pour entretenir des relations saines et équilibrées avec notre environnement. Accueillir et explorer le ressenti qu’elles génèrent permet de les apaiser, de les apprivoiser pour progressivement les considérer comme un allié précieux plutôt qu’un ennemi perturbateur.

Explorer ce qui s’exprime en nous à l’instant même, ramène à une réalité concrète, l’expérience corporelle et connectée au présent. Vivre l’expérience de l’ici et maintenant permet d’être disponible à et pour ce qui est et de le vivre complètement.

Ainsi de nombreuses similitudes existent entre la pratique de méditation et l’accompagnement psychothérapeutique sans que l’une des pratiques ne se substitue à l’autre.

Mais en quoi la méditation et la psychothérapie sont-elles complémentaires ?

La complémentarité existe dans les deux sens. Un accompagnement psychothérapeutique procure différents bienfaits comme le développement d’une relation de bienveillance avec soi-même, une capacité à ressentir sans s’identifier à son expérience du moment, une capacité d’observer ses modes de fonctionnement sans se sentir en danger. Tous ces éléments sont au service de la pratique de méditation qui elle-même soutient la progression en psychothérapie.

S’installer dans le silence et dans la conscience de ce qui se manifeste donne accès à des informations qui n’entreraient pas dans le champ de la conscience habituel dans un rythme de vie quotidien, comme par exemple l’importance du flot de pensées. La pratique de méditation apprend à se distancier de ce verbiage intérieur ; ces idées n’étant qu’un enchaînement de mots produit par le mental sans avoir de lien étroit avec la réalité concrète. Considérées ainsi, elles perdent leur pouvoir d’interférence avec l’expérience d’intimité à son expérience corporelle du moment.

Cet article n’a pas la prétention d’être exhaustif. Il vise plutôt à vous soumettre une réflexion personnelle en guise d’introduction. Nommer certaines similitudes entre la pratique de méditation et l’accompagnement en psychothérapie a mené ensuite à envisager leur complémentarité.

Pourquoi ne pas considérer la combinaison de ces deux pratiques comme un excellent moyen de booster son évolution personnelle ?

C’est tout l’esprit du séminaire Gestalt et Zen que nous proposons début janvier 2019!

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *